chut -...

of 19/19

Post on 21-May-2018

223 views

Category:

Documents

2 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Chut . . . Silences de Chet

    Texte, mise en scne Dounia Bouhajeb

    Lumires Patrick MarchandScnographie Morgane Baux

    Son Benot Navarret

    avecBenot Braconnier, comdien, Damon Brown, musicien

    Dure 1hCration mardi 13 novembre 2007 - Le Pari, fabrique artistique, Tarbes - 20h30

  • Chut . . . Silences de Chet p 3Chet . . . Baker p 5

    Dounia Bouhajeb p 6Pourquoi Chet ? p 8

    Chet . . . un comdien, un musicien p 10Chet . . . l'espace p 13Chet . . . l'quipe p 14

    Contacts p 16

    Chut...Silences de Chet 1

    Sommaire

  • 2

    Le dsir de dire lorsqu'on a tant jou.

    D'abord, jouer des notes. Ensuite, dire des mots. Comme si la vie coulait en musique et que soudain, une envie de dire ce que a nous a fait . . . la vie, la musique, le monde autour, les hommes et les femmes, les paradis artificiels . . .

    A travers la figure de Chet Baker, " obnubilant " noctambule, d'une beaut rappelant celle de Dean (James), brillant trompettiste, aimant se balader sur les chemins du jazz, l'envie de raconter un peu de cet homme est venue. Imaginer ce qu'unhomme si haut en couleurs aurait pu nous dire, nous confier, ses dboires, un peu de ses histoires de vie . . . peut-tre. Alors, naturellement, j'ai pris la plume et j'ai laiss jouer les mots. . .

    Dounia Bouhajeb

  • Chut...Silences de Chet

    Chut...Silences de Chet 3

    C'est sous la forme d'un " monologue dialogu ", un dialogue entre mots et notes que Chet Baker, cette figure emblmatique du jazz,nous emmne sur les chemins de son me.Un tre se raconte, de dcouvertes mots couverts, il laisse aller sa langue toutes sortes de babils, accentus, nuancs, frapps coups d'clats de voix et de corps.Nous pntrons dans un univers de sensations o les mots ont plusieurs couleurs, o le sens est multiple. Nudit du plateau, lumires qui fondent l'espace, crent l'univers, au centre un homme, et puis des mots, avec des notes. . .L'espaceindfinissable en trompe l'il avec un travail sur la perspective et le hors champ, comme un univers hallucin, comme une plongedans les mandres d'une conscience humaine, nous conduit une perte de repres, nous loignant ainsi d'un ralisme trop attendu.Dans une langue musicale, on se laisse bercer par les sons et le rythme des mots qui font sens sans qu'on s'en rende compte. Un corps qui se dvoile, une me qui s'panche, et la musique, fidle accompagnatrice au cur. . . Crer l'espace avec du son, frottements de la langue, jeux de mots, rebonds sans cesse nous guidant, nous appelant ainsi laisser aller les sens notre guise. Nous voudrions faire entendre la voix d'un homme, celle de Chet Baker, celle que l'on sait si douce lorsqu'il nous chante My funnyValentine, mais qui cachait un monde en creux, un intime plus sinueux. Combinaison du son et de la lumire, la mme vitesse l'unet l'autre iront pour vous laisser sentir et laisser aller les sensations.

    Sons et lumires en harmonie, iront toucher vos sens, happer les sensations.

  • 4

    Passer sa vie flotter. Rver, fumer, jouer, boire, fumer rver jouer fumer boire -chut- flotter toujours. Une vie passe flotter dans le silence blanc comme neige. Silence.

    Silence.

    Je me souviens -chut- Souvenez-vous -chut- Qu'est-ce que a vous a fait vous ? A moi la musique a clat au visage dfigur transfigur par la musique -chut- Figurez-vous un " gnhomme " qui n'a jamais voulu devenir grand comme un homme petithomme triste nergumne trompette humaine au bec et hop My funny Valentine au loin et puis soudain dans ma bouche a parled'amour de femmes - Et laisser flotter mes mlodies.

    Chut. . .Silences de Chet - extrait

  • Chet...Baker

    Chut...Silences de Chet 5

    Chesney Henry Baker, dit Chet Baker, n le 23 dcembre 1929 Yale, Oklahoma, d'un pre guitariste de country et western, grandit en Californie o il s'initie au trombone avant de faire le choix de la trompette, instrument " plus facile manier "

    Soldat, il joue Berlin dans les annes 1940. De retour aux Etats-Unis se succdent tournes et enregistrements succs.Toxicomane, il accumule nanmoins arrestations et scandales. Un dclin qui se poursuit en Europe o il passera les annes 1960. Il renonce peu peu jouer aprs avoir perdu la plupart desdents de la mchoire suprieure, triste tribut des annes de drogue. Ce sont ses prestations, rares et imprvisibles qui fontds lors sa " notorit ".

    La vie agite de Chet Baker connat une fin tragique et bizarre: le 12 mai 1988, Amsterdam, Chet tombe de la fentre de sa chambre d'htel. Meurtre ou suicide?

    Trompettiste de renom, il jouera sur scne avec les plus grands : Gerry Mulligan, Charlie Parker etc.

  • Dounia Bouhajeb

    Chut...Silences de Chet 6

    Comdienne, musicienne, metteur en scne, Dounia Bouhajeb crit et compose pour la musique et le thtre.

    Forme au Conservatoire d'art dramatique de Bordeaux, elle intgre aprs un DEA d'tudes thtrales l'Universit de Bordeaux3,le DESS de mise en scne et dramaturgie de ParisX-Nanterre. Elle est aujourd'hui membre du collectif ADN 118, collectif de jeunesartistes cr en 2004 Nanterre au sein de la premire formation universitaire la mise en scne de thtre, afin de favoriserlchange dides et de ressources entre de jeunes metteurs en scne, tout en les encourageant affirmer une vision esthtiquepersonnelle et singulire.

    Pour le thtre, elle est Nana dans Encore une fois si vous permettez de Michel Tremblay mise en scne par Benot Braconnier,Paulina dans La Jeune fille et la mort d'Ariel Dorfman mise en scne par Jean-Marie Despeyroux ; et met en scne La nuit au cirque D'Olivier Py, Six personnages en qute d'auteur de Luigi Pirandello, Quand on aime cration originale qu'elle a crite etmise en scne, Traitsportraits cration originale autour de textes de Wajdi Mouawad, Eugne Durif et Marion Aubert.

    En 2004, elle participe la cration de L'Augmentation de Georges Perec, mise en scne par Jacques Nichet au Thtre National deToulouse (assistanat la mise en scne, rgie plateau).

  • Chut...Silences de Chet 7

    En 2005, elle travaille pour la compagnie Lzards qui bougent dirige par Kristian Frdric sur la cration de Big Shoot de KofiKwahul Montral. En octobre 2005, elle ralise une mise en scne partir du Soulier de satin de Paul Claudel au Studio-Thtrede Vitry-sur-Seine l'issu d'un atelier men par Frdric Fisbach. Au mois de novembre 2005, elle joue dans Rouge de la guerre deRandal Douc mis en voix par Denis Moreau et dans Nefs et Naufrages d'Eugne Durif mis en voix par Jalie Barcilon Thtre Ouvertdans le cadre de la manifestation Paris-Ouverts. Au mois de dcembre 2005, elle prsente un work in progress partir de Woyzeckde G. Bchner dans le cadre d'un atelier pratique dirig par Irne Bonnaud.

    En 2006 elle se consacre lcriture avec la prsentation au mois de juin de la premire version de Chut...Silences de Chet, maisaussi avec lcriture et la mise en voix de Vladivostok, texte qui aborde les thmes de labandon et de lorphelin, au cours dunatelier dirig par David Lescot. Sa prochaine pice, Babelnouga, en cours dcriture, portera quant elle sur le thme de la quteidentitaire et culturelle, du rapport aux origines, aux racines. Enfin, elle travaile sur Le Legs, de Marivaux auprs de MichelCerda dans le cadre dun atelier de mise en scne.

    2006 voit aussi la sortie de ses premires compositions musicales sous le nom de scne Dune.

  • Pourquoi Chet ?

    Chut...Silences de Chet 8

    Chet c'est tout sauf un prtexte. Je n'ai pas choisi cette figure emblmatique du jazz par hasard. Une vraie passion pour ce destin si particulier m'a donn le got d'crire. Au dpart je ne savais pas o les lignes me conduiraient. Et c'est le monologue qu'elles ont choisi dedessiner. Mais entre un texte lire, un texte dire tout haut et un texte offrir un public, il y a tout un chemin. Ce monologue souhaitepasser la rampe du plateau pour s'adresser au monde.

    Que l'on connaisse ou non Chet Baker, ce texte questionne et rappelle ce que nous sommes ou pouvons tre, sa propre histoire, ses propres angoisses, ses faiblesses, ses forces. . .On peut aussi se prendre au jeu de la dcouverte de cet homme, cet artiste, cet " ange noir " commebeaucoup l'ont appel. Peut-tre que le principal enjeu de ce texte est de parler de Chet Baker l'homme, et travers lui, parler des hommes. . .Bien sr, il y a aussi l'amour du jazz, ce jazz si particulier dont Chet Baker est un reprsentant : le " cool jazz ", si doux, si fin, dont ilsavait nous bercer au son de sa trompette et de sa voix suave. Mais parler de Chet, c'est aussi voquer la drogue, les chemins sinueux et chaotiques qu'elle dessine sur la peau, le visage et l'me.

    Alors, c'est dans une langue image anime de sonorits que j'ai tent de donner corps et vie ce texte. Je n'ai pas cherch raconter la viede Chet Baker. Je n'ai pas non plus voulu crire un monologue biographique. Cependant, je me suis empare d'lments rels pour mener un travaildramaturgique destin vrifier certains points essentiels de sa vie. C'est ainsi que j'ai pu me les approprier. Chet Baker et sa musique me parlent et me questionnent. J'ai simplement dessin un voyage, tendu un fil que chacun pourra saisir comme il ledsire. J'ai vcu l'criture de ce texte comme une composition musicale.

  • Chut...Silences de Chet 9

    Composer des mots, composer avec les mots pour qu'en jaillisse une partition. La musique tient une place prpondrante dans tout le texte. La prsence du musicien, toutes sesinterventions mentionnes dans les didascalies, fait partie intgrante du texte. Formellement cetexte est sans doute un monologue, mais c'est aussi un vritable dialogue.

    Additionns aux notes, les mots prennent leur envol et conduisent au voyage.

    Une criture polymorphe o la musique s'entend dans les notes autant que dans les mots. On joue des mots, on joue avec les mots. On dit des notes, on les parle. Mots jous, notes dites,doucement dposs nos oreilles. Point commun : la bouche et les lvres, le souffle et la respiration. C'est dans le souffle que tout se cristallise, que tout prend corps.

    Dounia BouhajebUn Chet bancalJaime la folie (trs humaine) de Chet. Il a une incohrence propre lhomme qui pense mais qui ne rflchit pas, ce qui lui permet tout de mme davancer vers des clairs de lucidit. En fait cest a, je ne suis quun petit gris .Je veux pouvoir retrouver cette fragilit et ce dsquilibre potique...et le quotidien.(A travers une chaise retravaille pour exprimer cela). Morgane Baux

  • Chet...un comdien, un musicien

    Chut...Silences de Chet 10

    L'acteur au centre du travail. Le monologue, tout un dfi. . .Sur le plateau, un acteur et un musicien, tous les deux matres d'uvre du spectacle. Ces deux corps, la fois sur le plateau ethors du plateau, amnent toute la dimension de la figure de Chet Baker. L'activit et l'exprience sensorielles sont la cl du travail sur la scne et celle de la rception dans la salle. En effet, cette partition textuelle mais aussi musicale joue avec lessens, elle les convoque. Le choix de faire appel deux acteurs pour monter ce spectacle, ce monologue, tient au fait que sous lesmots on entend la musique, en voix par la parole et en trompette par les notes. Deux acteurs, musicien et comdien, pour saisirtoute la substance de Chet Baker. Deux acteurs-relais dont le tmoin est la musique.

    Mais la musique c'est aussi le silence. Sur le chemin des histoires de Chet, le silence viendra donner la force, la tension. Il seglissera entre les mots et les notes offrant ainsi " des moments de pause tout au long du voyage ".

    Le travail a t en premier lieu corporel. En effet, nous sommes entrs dans le texte par le biais du corps. Travailler sur et avecle corps des acteurs avant de faire intervenir le texte dans la bouche me paraissait essentiel. Pour rendre le texte ncessaire,il fallait que le corps soit assez rceptif pour se transformer en filtre pour le texte, le rendre ncessaire. Comme le dit ValreNovarina, " faire passer le texte par chaque pore de la peau ". Pour cela, il faut un vritable entranement physique. Mots etmusique ne sont l que pour montrer un corps. Un corps qui se raconte en mots et en notes et que l'on verra exister diffrentsmoments de son histoire.

    Dounia Bouhajeb

  • Chut...Silences de Chet 11

    Benot BRACONNIER comdien, musicienAprs des tudes au Conservatoire National de Rgion de Bordeaux, il a travaill notamment avec des metteurs en scne comme Jean-Louis Thamin, Jrgen Genuit, Jean-Luc Terrade, Dominique Unternher, Jean-Jacques Carrasset, Francis Brel. Depuis quelquesannes maintenant, il monte des projets mlant textes et musiques rock o il occupe souvent le poste de batteur. Il intervient galement dans certaines crations en tant que technicien et metteur en scne. Rcemment il a travaill sur Bs, un trio guitare-texte-batterie et sur Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes Genve.

    Damon BROWN TrompettisteAssoci des artistes tels que Dave Liebman, Steve Grossman ou encore le guitariste bop Doug Raney, le gentleman Damon Brown,remarquable trompettiste et compositeur issu de la scne anglaise, a opt pour Paris. Sa musique, ancre dans le hard-bop des annes1960 de Art Blakey et Wayne Shorter, originale et divertissante a chaleureusement t acclame lors de ldition 2007 du festivalJazz in Marciac. Install en France depuis deux ans, il commence se faire connatre dans lunivers du jazz franais. Depuis 2004,il sest produit de nombreuses fois au Duc des Lombards. Il compose dans diffrents styles musicaux.

  • Et maintenant notes et lettres sentrelacent, union de signes clairants, petites claireuses des nuits sans sommeil le a dans le la, le o dans le do(s), le i du si je ne jouais plus que dans ma tte? Et si La trompette joue un long Si.Ma cellule comme une le -chut- au milieu de nulle part -chut- Cellule insulaire.

    Chut. . .Silences de Chet - extrait

    12

  • Cellule dserte : Chet isol, Chet observ. Le public est mis en position de voyeur. Il assiste un moment (privilgi) de lapense de Chet. Cest un Chet isol. Sur sa cellule deserte. Dans son bocal. Ce nest pas lartiste, cest le Chet humain.(Lisoler dans un carr (lumire) au milieu de la scne. Chet investit ce carr, le trompettiste le reste). M.Baux

    Ouverture fermeture : Le texte est dj en lui-mme un grand fabricant dimages. Juste aider le mettre en relief . . .

    Chet...lespace

    Chut...Silences de Chet 13

    Avec Chet jimagine tantt des pices fermes (coinsde pices, dans un hpital, un htel...), tantt etau contraire des espaces trs vastes et ouverts (au milieu dun champ de neige par exemple).

    Pour quelques grammes de coke tout a pour de lacoco tant dannes passes entre les murs -chut- Il neige...

    (Tulle jeu opaque /transparent. Jeu sur la positiondu comdien par raport au tulle, sur le vu/non vu)

  • Chet...lquipe

    Chut...Silences de Chet 14

    Morgane BAUX - ScnographieAprs deux annes de prparation CPGE Cachan au Lyce Saint-Sernin de Toulouse, elle intgre directement la deuxime anne de l'Ecole Nationale Suprieure des Arts Dcoratifs Paris section scnographie. En 2005, elle cre le logo de Worlwide concerts and management eten 2006 celui des Productions Bernard Dulau. Depuis 2004, elle se passionne pour le spectacle vivant et devient l'assistante la scnographiede Pierre Crouseau sur L'Augmentation de Georges Perec mis en scne par Jacques Nichet au Thtre National de Toulouse. En 2005, elle signe lescostumes et la scnographie de L'Enfant et les sortilges de Colette mis en scne par la troupe du Lyce Saint-Sernin de Toulouse.

    Patrick MARCHAND - Crateur lumiresDepuis 1988, il a cr la lumire de nombreux spectacles de danse, thtre et chansons. Depuis 2004, il travaille rgulirement au Thtre de laCommune d'Aubervilliers en tant que rgisseur lumires (La version Browning, Didider Bezace, Conversation chez les Stein, Yves Baunesne etc.) etrgisseur plateau (Avis aux intresss, Didier Bezace etc.). Patrick Marchand possde une solide formation de terrain. A la fois lectricien (installation pour des socits de prestations d'vnementiels, d'quipements lectriques de stands, d'accroches et de suspensions), il a aussit formateur aux techniques d'clairage (Laser Paris) et rgisseur gnral dans diffrents thtres (Thtre Molire-Maison de la posie, Thtredu Marais, Thtre de l'Athne sur le cycle Louis Jouvet saison 2001-2002; sur les mises en scnes de Jean-Marie Villgier; pour Fabrice Luchini).

  • Chut...Silences de Chet 15

    Benot NAVARRET - SonAcousticien form au Conservatoire National Suprieur de Musique et de Danse de Paris aprs un DEA Arts de la Scne et du Spectacle et une matrise de musique, il travaille en tant que compositeur denvironnement sonore, preneur de son, monteur, mixeur ou encore rgisseur son pourdiffrents organismes tels que lOrganisation Internationale de la Francophonie, lEcole Nationale Suprieure des Arts Dcoratifs, lcole desGobelins Paris, lEICAR et lUniversit ParisVIII St Denis, le Festival Danses Plurielles de Pau etc.Spcialiste de la guitare, il allie pratique professionnelle (au sein de la formation Dune nottament) et recherche au sein du CNSMD et de lIRCAM.En 2006 il est charg de mission la Cit de la musique de la Villette pour la prparation de lexposition Travelling Guitars.

    Sylvie DALLOZ - Collaboration artistiqueAprs une premire mise en scne l'Espace Kiron en 1996 dans le cadre d'un Premier geste organis par le Thecif, elle travaille avec la CompagnieCorps et Ames dans des crations de spectacles pour enfants. Elle suit paralllement des tudes de lettres qui la conduiront enseigner le franais et la littrature. En 2003, elle cre la Compagnie des curiosits, et poursuit depuis quelques annes un travail d'criture o elleexplore l'criture fictionnelle et dramatique.

  • CONTACT

    Chut...Silences de Chet 16

    Dounia BOUHAJEB48/50 rue de la Chapelle

    75018 Paris06 71 26 74 05

    [email protected]

    Diffusion - Anne SAEZ01 43 57 37 7106 77 84 15 98

    [email protected]

    La Compagnie du Halo - 7, Rue Nungesser - 93360 Neuilly-Plaisance - 01.43.00.20.09 - [email protected] 4893 581 920 0016 - APE 923A - Licence d'entrepreneur du spectacle n 931719

  • a sonne la porte ?

    Mais on s'en fout la fin est proche depuis le dbut ! Vivre c'est courir attraper la mort. Elle est nos oreilles.

    Je mets les notes dans le bon ordreBalbutiements babillements de syllabes notes accentues nuances.

    Passer sa vie flotter. Rver, fumer, jouer, boire, fumer rver jouer fumer boire -chut-flotter toujours. Une vie passe flotter dans le silence blanc comme neige. Silence.

    Silence.

    Je me souviens -chut- Souvenez-vous -chut- Qu'est-ce que a vous a fait vous ?