chapitre 5 : la monnaie et l'inflation · pdf file 2021. 5. 13. · partie 1 –...

Click here to load reader

Post on 29-Jul-2021

4 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

Introduction
* le potlatch (mot chinois désignant le don) => système de don et contre-don
* le troc => simultanéité des échanges
* l'échange monétaire => la monnaie serait « neutre », un simple facilitateur des échanges.
Certains économistes parlent tout de même de la « violence » de la monnaie.
PARTIE 1 – LA MONNAIE
a) Fonctions
* unité de compte : la monnaie sert l'étalon pour mesurer la valeur des biens et facilite les échanges
* moyen de règlement : instrument pour payer ses achats
* avoir de réserves : la monnaie de différer dans le temps une transaction. On épargne pour dépenser plus tard (alors que le troc suppose la simultanéité de l'échange).
PARTIE 1 – LA MONNAIE
b) Formes
* monnaie métallique : la plus ancienne (or-argent + bronze) => Pb / le développement des échanges suppose de plus en plus de métal
or celui-ci est, par principe, limité. => pièces
* monnaie fiduciaire : fiducia = confiance => conserver un lien entre la monnaie et les encaisses métalliques
conservées par le Roi (ou la Banque Centrale) => pièces et billets de banque
* monnaie scripturale : scribere = écrire => chèques, écritures sur les comptes en Banque
PARTIE 1 – LA MONNAIE
c) Les agrégats monétaires
* M1 : pièces et billets + comptes courants
* M2 : agrégat intermédiaire (dépôts de 3 mois et jusqu'à deux ans)
* M3 : masse monétaire au sens large (dépôts de terme, OPCVM)
PARTIE 1 – LA MONNAIE
PARTIE 1 – LA MONNAIE
* Les banques Centrales détiennent le monopole d'émission de la monnaie fiduciaire.
* Elles créent aussi de la monnaie en prêtant aux banques de second rang (banques commerciales), ce qui permet à ces dernières d'accorder des crédits à l'économie (entreprises et ménages).
PARTIE 1 – LA MONNAIE
e) La création monétaire par le crédit
* Si un particulier A dépose 10 000 € sur un compte de dépôt, le banquier en place 20% en réserves et il prête 8 000 € à un autre agent économique B. Le banquier vient de « créer » de la monnaie puisque A possède scripturalement toujours son dépôt initial et que B possède 8 000 €.
=> ce système ne fonctionne que si A ne réclame tout de suite son argent !
* Lors du remboursement de son prêt, B donne de l'argent à son banquier et cela « détruit » peu à peu la monnaie créée. La création monétaire est donc un phénomène temporaire mais qui se renouvelle globalement.
Attention, en réalité, ce sont les crédits qui font les dépôts et non l'inverse Car, dans la banque, il n'y a pas de sommes préexistantes
qui seraient destinées à être prêtées.
PARTIE 1 – LA MONNAIE
* L'inflation est un phénomène macro-économique provoquant un mouvement auto-entretenu, difficilement réversible et généralisé des prix.
=> Ne pas confondre avec une hausse sectorielle due à un déséquilibre sur un marché spécifique (exemple de certains prix agricoles qui chutent en cas de sur- production ou qui baissent en cas de mauvaises récoltes).
PARTIE 2 – L'INFLATION
b) Mesure : IPC
* L'indice des prix à la consommation permet d'estimer la variation moyenne des prix des produits consommés par les ménages.
Indice des Prix à la Consommation
Indice des Prix à la Consommation
inflation moyenne en France en 2016 : 0,18 %
PARTIE 3 – EXPLICATIONS DE L'INFLATION
a) L'inflation est un phénomène monétaire (Friedman, Prix Nobel 1975)
=> équation quantitative de la monnaie (Fischer, 1907)
M x V = P x Q M = Masse monétaire V = Vitesse de la monnaie (stable) P = niveau des Prix Q = Quantité de produits mis en circulation
L'évolution de la masse monétaire doit être corrélée à l'évolution du volume de production (croissance)
=> il suffit de contrôler la masse monétaire
L'inflation est un phénomène monétaire
Temps 1 Temps 2 +20% de monnaie +Croissance économique
Temps 3 + 10 % de monnaie Pas de croissance éco
M1 = 1000€ M2 = 1200€ (+20%) M3 = 1320€ (+10%)
V constant V constant V constant
M1 * V = 1000 M2 * V = 1200 M3 * V = 1320
Q1 =référence Q2 augmente de + 20% Q3 n'augmente pas
Q1 = 100 articles Q2 = 120 articles Q3 = 120 articles
pas d'inflation Inflation de 10%
P1 = 10 € P2 = 1200/120 = 10 € P3 = 1320/120 = 11 €
Q1*P1 = 1000 Q2*P2 = 1200 Q3*P3 = 1320
PARTIE 3 – EXPLICATIONS DE L'INFLATION
b) L'inflation est un phénomène de marchés déséquilibrés
* L'inflation s'explique par des excès de la Demande (Consommation, Investissement, Exportation) par rapport à l'Offre => inflation par la Demande
- utilisation de disponibilités existantes (désépargne) - modification de la répartition (hausse des revenus) - événement susceptible de raréfier l'offre (guerre, grève, catastrophe,...) - arrivée d'un nouveau consommateur (ex : Chine sur le marché du pétrole)
* Mais également par une insuffisance de l'offre
PARTIE 3 – EXPLICATIONS DE L'INFLATION
L'inflation par la demande due à un excès de demande
* Ménages / Hausse de la consommation ou de l'acquisition de logement financés par le crédit.
* Entreprises / Augmentation non auto-financée des investissements (recours au crédit).
* Etat / Politique de soutien financé par le recours au déficit budgétaire (« planche à billets »).
PARTIE 3 – EXPLICATIONS DE L'INFLATION
Insuffisance de l'offre
* Ménages / non concernés
* Etat / Manque d'investissement dans les infrastructures
* Environnement / formation insuffisante de la main d'oeuvre Pénurie de matières premières
Remède / Freiner la demande et donc la croissance (mais pb de chômage) ou dynamiser l'offre
PARTIE 3 – EXPLICATIONS DE L'INFLATION
c) L'inflation est un phénomène de prix ou inflation par les coûts
* augmentation des coûts de production
=> augmentation du prix des matières premières
=> augmentation des importations (inflation importée / ex : énergie)
=> augmentation du coût du travail (salaires)
=> coût des interventions publiques
a) A faibles doses, les effets bénéfiques de l'inflation
* L'inflation allège les dettes des agents économiques les plus dynamiques (ceux qui empruntent) puisque le taux d'intérêt nominal ne change pas : la charge de la dette devient de moins en moins lourde.
* L'inflation améliore la rentabilité des entreprises car elles sont incitées à investir (taux d'intérêt réel faible et taux interne de rendement amélioré par effet de levier).
L'inflation faible favorise le dynamisme de l'économie et donc la croissance
PARTIE 4 – CONSEQUENCES DE L'INFLATION
b) A doses fortes, les effets néfastes de l'inflation
* L'inflation perturbe la répartition des revenus. En favorisant les emprunteurs, elle défavorise les épargnants, les créanciers, les retraités et les rentiers.
* L'inflation sape la confiance des agents économiques et rend la croissance économique plus chaotique (augmentation du risque).
L'inflation à long terme développe l'incertitude et peut ralentir la croissance
CONCLUSION
L'économie du XXème siècle (et du début du XXIème) est complexe
* Désinflation / réduction des taux d'inflation mais ceux-ci restent positifs
* Déflation / diminution des prix ou inflation négative
Aujourd'hui, nous sommes dans une période de désinflation caractérisée par :
* la diminution du coût des produits importés (baisse du Dollar US) * la baisse des prix agricoles (mais attention à la sécurité alimentaire si les
producteurs se découragent et migrent vers les villes) * une forte décélération des salaires * une évolution modérée du prix des services
Diapo 1
Diapo 2
Diapo 3
Diapo 4
Diapo 5
Diapo 6
Diapo 7
Diapo 8
Diapo 9
Diapo 10
Diapo 11
Diapo 12
Diapo 13
Diapo 14
Diapo 15
Diapo 16
Diapo 17
Diapo 18
Diapo 19
Diapo 20
Diapo 21