centenaire bible web double

Click here to load reader

Post on 23-Nov-2015

118 views

Category:

Documents

11 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

centenaire de la Première Guerre mondiale

TRANSCRIPT

  • Prfaces

    01. IL Y a ceNT aNs, La PreMIre GUerre MONDIaLe 11 INTrODUcTION 12 La MIssION DU ceNTeNaIre De La PreMIre GUerre MONDIaLe 16

    02. Les cINq TeMPs fOrTs De 2014 21 22-28 jUIN 2014 22 14 jUILLeT 2014 23 1er-3 aOUT 2014 24 12 sePTeMbre 2014 25 8-11 NOveMbre 2014 26

    03. Le ceNTeNaIre eT Les MDIas 29 UN eNGaGeMeNT INDIT DaNs LHIsTOIre De fraNce TLvIsIONs 30 Des cLs POUr cOMPreNDre La GUerre avec Le MONDe 32 Le ceNTeNaIre sUr Les ONDes: 50 sTaTIONs aU servIce De LHIsTOIre 34

    04. Le ceNTeNaIre De TOUs Les fraNaIs 39 racONTer La GUerre 40 PeNser La PreMIre GUerre MONDIaLe 78 TraNsMeTTre aUx jeUNes GNraTIONs 84 faIre Le vOYaGe DU frONT 92 vIvre Le ceNTeNaIre sUr TOUs Les TerraINs 100 revIvre La GraNDe GUerre sUr Les craNs 102 cOMMMOrer Le ceNTeNaIre DaNs Le MONDe eNTIer 110

    05. Le ceNTeNaIre Des TerrITOIres 119 Le ceNTeNaIre DaNs Le MONDe 123 Le ceNTeNaIre eN fraNce 141

    06. Les ParTeNaIres DU ceNTeNaIre 327 bDIc bIbLIOTHqUe, MUse, ceNTre DarcHIves 328 La raTP 330 La sNcf 331 arOPOrTs De ParIs 332 La Presse qUOTIDIeNNe rGIONaLe eT DParTeMeNTaLe 333 Le cOMIT Des McNes 335

    Ministredes affairestrangres

    Ministrede lducation

    nationale

    Ministrede lintrieur

    Ministrede la dfense

    Ministre de la culture et de la coMMunication

    Ministre de lenseigneMentsuprieur et de la recherche

    Ministrede lartisanatdu coMMerce

    et du tourisMe

    SOMMAIRE

  • La Premire Guerre mondiale fut une preuve partage par toute la Nation, une preuve

    qui npargna aucune famille, ni aucun territoire, en mtropole comme outre-mer.

    Pour la survie mme de la patrie, dans des conditions souvent inhumaines, nos soldats

    se sont battus, au-del de leurs propres limites. Les femmes, les mres, les enfants ont

    accompagn les combats, en faisant vivre, jusqu la victoire, nos villes et nos villages.

    La blessure de la guerre de 1914 est jamais inscrite dans notre rcit national : en sortant

    de cet embrasement qui jeta le monde entier sur les champs de bataille terrestres,

    maritimes et ariens, la France a perdu 1,4 million dhommes. Par cette perte irrparable,

    toute une gnration de Franais a t sacrifie.

    Alors que les derniers tmoins se sont tus, la socit franaise toute entire sest

    empare du souvenir de la Grande Guerre.

    Les familles, les associations, les entreprises, les communes, les dpartements, les rgions

    sy sont engags avec passion. Les enseignants sont mobiliss pour en transmettre la

    signification et lhritage nos jeunes gnrations. LEtat sera aux cts de chacun,

    afin daccompagner lexceptionnelle dynamique de mmoire qui est luvre dans

    notrepays.

    Ce temps est ddi lunit de la Nation. Au nom de ce que la France a subi, des

    preuves traverses, des victoires remportes, des dfaites surmontes, tous les

    Franais sauront se rassembler, autour de ce qui les runit, de la conscience de leur

    histoire et de leur destin commun.

    Ce temps est enfin ddi la paix. Pendant quatre ans, allis et ennemis dhier

    dsormais rconcilis - viendront des cinq continents pour se souvenir ensemble et

    avec nous, de leurs morts et de leurs disparus.

    La France a le devoir de les accueillir dignement, afin de rappeler tous que lEurope

    unie et lespoir dune paix internationale sont ns, aussi, sur les champs de bataille de

    la Grande Guerre.

    Jinvite tous les Franais et tous nos partenaires trangers faire de ce grand moment

    de mmoire une promesse universelle davenir.

    franois hollande

    Prsident de la Rpublique

  • Le document exceptionnel qui vous est prsent tmoigne de la mobilisation des

    Franais pour commmorer le centenaire de la Grande Guerre. Il compte plus de 1000

    projets rpertoris.

    Ce programme tmoigne aussi du fort investissement de lEtat qui a souhait conduire

    une politique mmorielle rnove et centre sur la transmission de la mmoire, en

    particulier en direction de la jeunesse, dont le Prsident de la Rpublique a souhait

    faire une priorit.

    A lheure o tous les combattants de 1914-1918 ont disparu, cet enjeu de la transmission

    est essentiel. Je me flicite que ces commmorations suscitent partout en France des

    projets culturels, scientifiques et pdagogiques.

    Jai pu mesurer lintrt des Franais et des acteurs locaux pour cette page de notre

    Histoire travers mes dplacements et notamment loccasion de la mise en place des

    Comits dpartementaux du Centenaire.

    Cette guerre a touch chaque Franais dans son me ou dans sa chair. Sa commmoration

    concerne donc tous les Franais. Nous veillerons ce que personne ne soit oubli dans

    ce Centenaire qui sera un moment de rassemblement de nos concitoyens, ni les soldats

    venus de mtropole, doutre-mer ou des anciennes colonies, ni tous ceux qui ont vu leur

    vie profondment bouleverse.

    Au-del de cette mobilisation nationale, la France, champ de bataille du monde pendant

    plus de quatre ans, a une responsabilit particulire vis--vis de ce Centenaire.

    Cest pourquoi elle accueillera, cent ans aprs, et dans un esprit de rconciliation et de

    paix, les reprsentants des pays venus combattre sur son sol.

    La Grande Guerre mrite dtre commmore avec lucidit, dans un souci de vrit

    historique et dhommage ses victimes. Elle est aussi une occasion unique dinviter les

    Franaises et les Franais rflchir ce qui fait leur unit en tant que Nation et de leur

    rappeler quils peuvent tre fiers de leur Histoire.

    Elle doit enfin nous permettre, avec nos amis et allis du monde entier, de dire, comme

    jadis Jean Jaurs, que la paix est le plus grand des combats .

    Kader arif

    Ministre dlgu auprs du ministre de la Dfense,

    charg des Anciens Combattants

    Prsident de la Mission interministrielle

    des anniversaires des deux Guerres mondiales

  • La commmoration de 1914-1918 sannonce dune rare ampleur, ce volume latteste.

    Elle est nationale : toute la France va commmorer. Les dpartements qui ont le plus

    souffert sont trs actifs, mais tous vont commmorer, y compris ceux doutre-mer.

    Et la commmoration concerne toute la socit. Elle senracine dans dinnombrables

    mmoires familiales et elle est porte par une multitude dacteurs.

    Venue den bas, elle nvoque pas les questions de politique nationale ou internationale

    quaborderont les pouvoirs publics. Cest avant tout la mmoire de la plus grande

    preuve que la France ait traverse. Certes trangers et coloniaux sont prsents ;

    plusieurs municipalits partagent avec leur ville jumelle allemande leur commmoration.

    Mais le cur en est la vie des hommes et des femmes pendant la guerre. On retrace

    par exemple lhistoire des morts du monument local. Les lettres des poilus animent

    expositions et spectacles, comme dans ce projet dcole : Notre vie en attendant vos

    lettres . Une pit mouvante restitue chaque mort son histoire singulire. La mort

    redevient le drame humain redout des familles et qui bouleverse leur destin.

    Ainsi le Centenaire va-t-il commmorer la Grande Guerre plutt que la victoire, dans le

    registre du recueillement et de lhommage.

    antoine prost

    Prsident du conseil scientifique

    de la Mission du centenaire de la Premire Guerre mondiale

    Le millier dvnements prsents dans ce livre rassemblera tous ceux qui auront

    cur de se souvenir de ce long tunnel de cinquante-deux mois de souffrances.

    Il ne sagit pas de rouvrir de vieilles blessures mais de raviver notre mmoire, nous

    qui avons la chance de vivre prservs dans un monde pourtant bien instable. Ce

    grand rendez-vous centennal sera donc avant tout un moment privilgi de rflexion

    historique et de pdagogie civiquequi proposera tous des cls de comprhension

    dune sanglante tragdie manifestement constitutive de notre mmoire collective.

    Depuis la disparition des derniers poilus, il ny a plus que les rcits de ceux qui les ont

    connus, les crits, les photographies, les films, la pierre et la terre pour tmoigner de ce

    quils vcurent, nous aider comprendre pourquoi et comment des hommes en sont

    arrivs un tel dchanement de violence industrialise et nous inciter honorer tous

    ces soldats, souvent venus de trs loin, que leurs convictions ont pouss au mme

    sacrifice et qui se ressemblent tant dans la mort.

    Vous tiez l mes camarades... Et vous voyez : votre pays se souvient avec vous. Il

    sait quil faut vous respecter, vous remercier, vous entourer et vous croire. LHistoire

    de France a besoin de vous. Ces mots de Maurice Genevoix, prononcs la butte

    Chalmont en 1968, rsonnent encore avec la mme force dans un pays qui na pas oubli

    que se souvenir, cest aussi prparer lavenir.

    gnral darme (2s) elrick irastorza

    Prsident du conseil dadministration

    de la Mission du centenaire de la Premire Guerre mondiale

  • IL y A CENt ANS LA PREMIRE GUERRE MONDIALE 11

    01IL Y a ceNT aNs

    La PreMIreGUerre MONDIaLe

  • Grande Guerre. Cette triple dimension sociale,

    mondiale et patrimoniale caractrise fortement le

    Centenaire venir.

    Le Centenaire : rayonnement mondial et dveloppement localDurant plus de quatre annes, la France aura la

    responsabilit daccueillir les reprsentants de

    nombreux pays belligrants de la Grande Guerre

    ainsi que les familles des soldats et des travailleurs

    engags sur notre sol, il y a un sicle.

View more