Bienvenue à la Formation sur les Normes dAccessibilité pour les Services à la Clientèle! Cet outil a été conçu dans le but de vous aider à rencontrer les.

Download Bienvenue à la Formation sur les Normes dAccessibilité pour les Services à la Clientèle! Cet outil a été conçu dans le but de vous aider à rencontrer les.

Post on 03-Apr-2015

102 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Page 1
  • Bienvenue la Formation sur les Normes dAccessibilit pour les Services la Clientle! Cet outil a t conu dans le but de vous aider rencontrer les exigences de la LAPHO, Rglement de lOntario 429/07, ou la Norme dAccessibilit pour les Services la Clientle. Pendant cette formation, nous rfrerons aux Normes dAccessibilit pour les Services la Clientle comme suit : les normes daccessibilit ou simplement les normes.
  • Page 2
  • Les exigences de la Formation des Normes dAccessibilit sont : Une rvision de la Loi sur lAccessibilit pour les Personnes Handicapes de lOntario et une rvision des Normes dAccessibilit pour les Services la Clientle. Comment communiquer avec les personnes qui ont divers types de handicaps. Comment agir avec des personnes qui doivent utiliser des appareils ou accessoires fonctionnels ou qui requirent lassistance dun chien-guide, dun autre animal dassistance ou dune personne de soutien. Comment utiliser des appareils ou accessoires fonctionnels qui peuvent tre disponibles dans les locaux des fournisseurs de biens et services. Quoi faire si une personne prouve des difficults daccessibilit vos biens et services.
  • Page 3
  • La Loi sur lAccessibilit pour les Personnes Handicapes de lOntario, 2005 (LAPHO, 2005) est devenue loi le 13 juin 2005. Cette lgislation dcisive est un vnement marquant et une premire en Ontario. Son but est dassurer laccessibilit aux personnes handicapes en ce qui concerne les biens et services, installations, emplois, logements et btiments, et ce, le ou avant le 1er janvier 2025. Pour atteindre ce but dici 2025, le gouvernement est engag dans le dveloppement, limplantation et lapplication des normes daccessibilit.
  • Page 4
  • Le but de la loi est de dvelopper, implanter et renforcer les normes daccessibilit qui sappliquent aux principales activits de la vie quotidienne. Le dveloppement des normes relatives aux biens et services, lemploi, linformation et la communication, au transport, la structure de lintrieur et de lextrieur des difices permet tous davoir accs aux lieux, aux personnes et aux activits quotidiennes.
  • Page 5
  • Pourquoi est-ce important? Historiquement, les personnes handicapes ont t dsavantages socialement, professionnellement, conomiquement et pdagogiquement. part le fait que la lgislation est un bien public essentiel et social, il y a des avantages conomiques qui dcoulent des socits inclusives. Le nombre de personnes handicapes en Ontario est considrable et grandissant. En 2001, Statistique Canada a publi un document intitul 'Enqute sur la Participation et les Limitations dActivits'. On y mentionne que 13,5 pourcent des Ontariens avaient un handicap auto-identifi. En 2006, ce pourcentage slevait 15,4 pourcent.
  • Page 6
  • Le Code des Droits de la Personne de lOntario, a prsance sur la LAPHO, 2005 donc la LAPHO adopte la vaste dfinition de handicap tablie dans le Code des Droits de la Personne de lOntario, 1990. Barrire peut tre dfinie comme tout ce qui empche une personne handicape de participer pleinement dans tous les aspects de la vie en socit cause de son handicap. Ceci inclut les barrires architecturales, une barrire informationnelle ou une barrire de communications, une barrire attitudinale, une barrire technologique, une politique ou une pratique. Pour une dfinition complte de 'handicap' et pour plus dinformations sur ces 'barrires' veuillez consulter la bibliothque de rfrences.
  • Page 7
  • Sil vous plat cliquez sur correspondant la bonne rponse
  • Page 8
  • La Loi sur lAccessibilit pour les Personnes Handicapes de lOntario, 2005 est devenue loi en 2001. Les Normes dAccessibilit sappliquent aux organisations des secteurs public et priv travers le Canada. Les Normes dAccessibilit sappliquent aux organisations des secteurs public et priv de lOntario.
  • Page 9
  • La vision de lOntario est dtre accessible dici 2020. Dassurer laccessibilit aux personnes handicapes en ce qui concerne les biens, les services, lquipement, lemploi, le logement et les btiments. De sassurer que toutes les entreprises offrent des biens et services accessibles en Ontario de mme que toutes les autres provinces avec qui lOntario fait affaire.
  • Page 10
  • Ceci est le premier rglement devenu loi le 1er janvier 2008. La norme exige que tout fournisseur de biens et services, offerts soit directement aux membres du public ou dautres entreprises ou organisations qui comptent un ou plusieurs employs, se conforme aux exigences. La date limite pour toutes les organisations du secteur public tait le 1er janvier 2010. Qui doit se conformer cette norme? Les fournisseurs de biens et services dans les secteurs suivants : priv, sans but lucratif, public incluant les gouvernements provincial et municipal, universits, collges, hpitaux, commissions scolaires et transports en commun. Pour obtenir une liste des organisations, veuillez consulter la bibliothque de rfrences.
  • Page 11
  • Politiques, Pratiques et Procdures: tablir des politiques, des pratiques et des procdures rgissant la fourniture de biens et services aux personnes handicapes. Indpendance, Dignit, Intgration et galit: S assurer que les politiques, pratiques et procdures soient conformes aux principes fondamentaux dindpendance, de dignit, dintgration et dgalit. Appareils ou accessoires fonctionnels: tablir une politique permettant aux personnes handicapes dutiliser des appareils ou accessoires fonctionnels afin davoir accs aux biens et services. Communiquer : tre dispos communiquer avec une personne handicape en tenant compte de son handicap.
  • Page 12
  • Animaux dassistance : Permettre aux personnes handicapes dtre accompagnes dun animal dassistance ou dun chien- guide dans les endroits publics sauf aux endroits exclus par la loi. Personne de soutien : Permettre aux personnes handicapes dtre accompagnes dune personne de soutien pendant quelles ont accs aux biens et services. Formation : Donner une formation qui traite de la fourniture des biens et services aux employs ou autres tiers tels que les bnvoles. Inclure dans cette formation toute personne qui participe llaboration des politiques, pratiques et procdures. Prix dentre : Aviser les gens davance si un prix dentre est exigible pour la personne de soutien.
  • Page 13
  • Avis de perturbation temporaire : Aviser le public de toute perturbation temporaire de ses installations ou services particuliers dont les personnes handicapes se servent normalement pour obtenir des biens ou services. Commentaires: tablir un processus pour recevoir et rpondre aux commentaires sur les services aux personnes handicapes et en informer le public. Documentation: crire et rendre publiques les informations sur les politiques, les pratiques et les procdures rattaches toutes les normes daccessibilit. Rendre les informations disponibles dans les formats qui tiennent compte des besoins des personnes handicapes.
  • Page 14
  • Exigences supplmentaires pour toutes les organisations du secteur public et autres fournisseurs de biens et services comptant 20 employs et plus. Prparer un ou plusieurs documents dcrivant les politiques, les pratiques et procdures pour fournir un service la clientle accessible. Sur demande provenant dune personne handicape les fournisseurs de biens et services doivent tre en mesure de fournir le(s) document(s) dans une forme qui tient compte du handicap de la personne.
  • Page 15
  • Les organisations des secteurs public et priv. Les organisations des secteurs public et priv de mme que toutes les organisations mentionnes lAnnexe 1 sont numres dans le Rglement. Toutes les organisations gouvernementales, publiques, parapubliques, prives, but non- lucratif et toutes les entreprises incluant celles numres aux Annexes 1 et 2 du Rglement.
  • Page 16
  • Sassurer que vos politiques, pratiques et procdures sont conformes aux principes fondamentaux dindpendance, de dignit, dintgration et dgalit. Former tous les employs sauf les personnes qui participent llaboration ou au dveloppement de vos politiques, pratiques ou procdures rgissant la fourniture de biens et services. tablir un processus de communication pour recevoir et rpondre aux commentaires relativement aux services aux personnes handicapes. Permettre laccs aux personnes handicapes qui sont accompagnes de leur chien-guide ou animal dassistance dans les endroits ouverts au public, sauf si lanimal y est interdit par une autre loi.
  • Page 17
  • Ne jamais prsumer savoir comment communiquer ou interagir avec votre client. Permettez au client de vous informer de quelle faon vous pouvez laider, ne faites aucune prsomption. Les clients handicaps savent sils doivent demander de laide et quel moment et peuvent vous guider bien communiquer et interagir avec eux. Ne soyez pas embarrass de demander votre client comment vous pouvez lassister. Soyez patient. Les personnes avec certains handicaps peuvent exiger un peu plus de temps pour comprendre, rpondre ou se dplacer.
  • Page 18
  • Assurez-vous de connatre le langage et la terminologie qui sont utiliss lorsquon se rfre aux personnes avec divers handicaps. Parlez directement la personne handicape, ne vous adressez pas la personne de soutien ou linterprte. Si la personne handicape ne vous a pas compris, reformulez simplement votre commentaire. Ne touchez pas aux appareils ou accessoires fonctionnels, chiens-guides, animaux de service ou autres fauteuils motoriss sans permission.
  • Page 19
  • Les gens qui ont une perte daudition peuvent tre sourds, malentendants ou avoir un problme auditif lger. Ils peuvent, ou non, utiliser des appareils auditifs ou laide de personnes de soutien tels les interprtes en langage gestuel. Les styles de communications peuvent varier dune personne une autre. Ne prsumez jamais quelles peuvent lire vos lvres ou quelles peuvent vous entendre parce quelles portent un appareil auditif. Il est toujours important de vous assurer davoir lattention de la personne avant de commencer lui parler. Cest toujours une bonne pratique de demander la personne quelle serait la meilleure faon de communiquer avec elle. Pour de plus amples informations, veuillez consulter la bibliothque de rfrences.
  • Page 20
  • Les personnes qui sont sourdes-aveugles ont une vision et une audition rduites. Il est important de ne pas prsumer que les personnes nont aucune vision ou aucune audition. Elles peuvent avoir une audition ou une vision rsiduelle, donc, demandez aux personnes quelle serait la meilleure faon de communiquer avec elles. Parfois les personnes qui sont sourdes-aveugles seront accompagnes dun interprte ce sont des professionnels qui peuvent faciliter la communication.
  • Page 21
  • Dans ce cas, vous pouvez : Vous prsenter linterprte. Demandez linterprte si vous ne savez pas comment bien communiquer avec le client. Linterprte sera heureux de vous fournir quelques techniques de base. Lorsque vous communiquez avec un client, adressez-vous directement la personne et non linterprte. Tenez-vous face au client et non face linterprte.
  • Page 22
  • Les personnes qui ont une perte de vision ne sont pas toutes totalement aveugles. Beaucoup de personnes avec une perte de vision peuvent avoir une perte de vision priphrique (vision de ct). Elles peuvent avoir une perte de vision centrale, ce qui les empche de voir directement devant. Elles peuvent tre en mesure didentifier des objets ou des sources de lumire. Assurez-vous de vous identifier en approchant les personnes et adressez-vous directement elles. Certains clients utilisent une canne blanche ou un chien-guide il nest pas appropri de toucher le chien-guide ou de le distraire du travail quil effectue. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter la bibliothque de rfrences.
  • Page 23
  • Les dficiences intellectuelles ou retards du dveloppement peuvent rendre difficile lexcution de fonctions quotidiennes. Ces dficiences peuvent tre lgres ou profondes et peuvent restreindre la capacit dapprendre, de communiquer, de socialiser. Pour les personnes atteintes, elles peuvent mme restreindre la capacit de prendre soin delles-mmes dans leurs activits quotidiennes. Il ne faut pas prsumer quune personne atteinte dun retard du dveloppement ne vous comprend pas. Vous ne pouvez savoir comment ce handicap affecte la personne. Il est important de traiter la personne atteinte dun retard du dveloppement comme vous traiteriez un autre client. Utilisez un langage simple en communiquant avec les personnes atteintes dune dficience intellectuelle ou dun retard du dveloppement.
  • Page 24
  • Il y a plusieurs types et degrs de dficiences physiques et de mobilit. Ils sont relis une vaste gamme de dficiences qui restreignent les mouvements du corps un certain degr et qui peuvent exiger lutilisation, ou non, dun fauteuil roulant ou dun fauteuil motoris. Les dficiences physiques ou de mobilit peuvent exiger lutilisation dun nombre dappareils ou accessoires fonctionnels.
  • Page 25
  • Il est donc important de : Respecter lespace personnel de la personne et ne pas se pencher au-dessus delle ou de son appareil ou accessoire fonctionnel. Dattendre les directives dun client qui utilise un fauteuil roulant et qui vous donne la permission de le dplacer, avant de commencer le dplacement. Dcrire le trajet que vous allez prendre afin que votre client soit inform de chaque mouvement. Ne jamais laisser votre client seul dans un couloir, face un mur, ou dans un endroit dangereux tel que prs dune porte qui souvre.
  • Page 26
  • Les troubles de lapprentissage ne sont pas visibles et peuvent affecter une large varit de capacits de traitement de linformation. Les troubles de lapprentissage peuvent affecter la faon dont votre client organise linformation, exprime, retient, comprend et utilise linformation verbale et non-verbale. tre atteint dun trouble de lapprentissage ne signifie pas que la personne ne peut pas apprendre, elle apprend plutt diffremment. Votre client sexprime ou lit peut-tre avec difficult; ceci peut tre subtil ou prononc. Soyez patient et demandez votre client comment vous pouvez laider. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter la bibliothque de rfrences.
  • Page 27
  • Les troubles de sant mentale ne sont pas visibles et peuvent inclure des troubles tels que lanxit, la dpression, la schizophrnie, la bipolarit, et plus. Votre client peut, ou non, vous rvler son tat de sant mentale. Vous pouvez constater que votre client a de la difficult penser clairement, se concentrer ou mme se souvenir. Vous pouvez galement constater que votre client voit ou entend des choses qui ne sont pas prsentes ou que votre clie...

Recommended

View more >