atelier 3 la qualité de vie au travail a-t-elle un sexe ? animé par le cestp-aract...

Click here to load reader

Download Atelier 3 La qualité de vie au travail a-t-elle un sexe ? Animé par le CESTP-ARACT Picardie et Retravailler Picardie

Post on 04-Apr-2015

105 views

Category:

Documents

2 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Page 1
  • Atelier 3 La qualit de vie au travail a-t-elle un sexe ? Anim par le CESTP-ARACT Picardie et Retravailler Picardie
  • Page 2
  • Laurence Thery Directrice CESTP-ARACT
  • Page 3
  • Accord interprofessionnel sur la qualit de vie au travail Alain Alphon Layre Membre de la direction confdrale CGT en charge du secteur travail sant
  • Page 4
  • Quest-ce que le travail des femmes transforme en termes de conditions de travail, de contenu de travail et dorganisation au travail ? Catherine Teiger Professeur dErgonomie CNAM Paris Marianne de Troyer ETUI Bruxelles
  • Page 5
  • La parole aux entreprises Mathilde CAMBIER SCHELLENBERGER Responsable Ple Moyens Humains Mdiamtrie
  • Page 6
  • La parole aux entreprises Suzette Sultan Responsable RH AMSAM- Soissons Stphanie Beyrand Charge Qualit AMSAM - Soissons
  • Page 7
  • Prsentation AMSAM (Association Mdico-sociale Anne Morgan) LAMSAM est une association cre en 1923 est qui uvre dans les secteurs de la sant et du mdico-social. Effectif : 400 salaris ETP : 293 ETP Lactivit principale de lAMSAM est le maintien et laccompagnement domicile des personnes ges et handicapes. LAMSAM par sa diversit offre aux Axonais un panel de services varis allant de laide domicile, du soin, de lhbergement dans 3 rsidences scurises la rinsertion sociale.
  • Page 8
  • Prsentation AMSAM (Association Mdico-sociale Anne Morgan) LAMSAM est organise en 3 ples dactivit : Ple service la Personne : (Service daide et daccompagnement domicile, Portage de repas, Service itinrant de nuit) Ple Soins : (Hospitalisation domicile, Service de Soins Infirmiers Domicile, Centre de soins Infirmiers) Ple Logement Hbergement Insertion : Rsidences non mdicalises pour personnes ges, Rsidences Sociales et accueil durgence (115), Accompagnement social pour le logement, plateforme mobilit, rseau violence conjugale) Ces 3 ples sont soutenus par une Direction gnrale, un service Comptabilit/gestion/paie, un service Ressources Humaines et un service qualit et gestion des risques
  • Page 9
  • Notre engagement dans lgalit Pourquoi notre engagement ? Quel Enjeu ? Avant tout ctait une obligation rglementaire, mais lAMSAM a profit de cette obligation pour faire un diagnostic approfondi de la situation compare entre les femmes et les hommes au travers de nos diffrents mtiers. Quelle problmatique ? Une problmatique inverse par rapport au reste du march du travail : LAMSAM a un taux de fminisation de 93% Difficult dintgration de la population masculine dans nos diffrents mtiers Rpartition sexue des effectifs de lAMSAM pouse les reprsentation sociale de ce que sont un travail dit de femme ou dhomme (Soignants, aide domicile, travailleur social)
  • Page 10
  • Notre engagement dans lgalit Pourquoi laccompagnement TEMPO ? Bnficier dun effet tremplin pour dbuter le travail Partage dexprience au sein dun groupe dentreprises de secteurs dactivits diffrents Soutiller : rglementation (information et veille juridique), exercices danalyse, base de donnes Excel genre, modles de plan daction Profiter de laccompagnement et de lexpertise relle des intervenants de lARACT
  • Page 11
  • Notre engagement dans lgalit Quelle dmarche? Implication des IRP ? 3 participants de lAMSAM au groupe TEMPO : RRH Charge Qualit et gestion des risques Membre CHSCT (Chef de ple HLI) changes rguliers avec le CE, CHSCT et la dlgue syndicale sur lavance de la dmarche
  • Page 12
  • Notre engagement dans lgalit Quelles difficults? Comment les a-t-on surmontes ? Rassembler les donnes (RH sant) sur un mme support pour raliser le diagnostic Loutil genre fourni par lARACT Dgager du temps pour avancer Choix du plan daction plutt que laccord
  • Page 13
  • Les domaines et les actions retenus 1.Le recrutement 2.La rmunration 3.Larticulation entre activit professionnelle et vie familiale 4.Les conditions de travail
  • Page 14
  • Les domaines et les actions retenus 1.Le recrutement Pourquoi ? Faire progresser la masculinisation des mtiers de lintervention et du soins domicile Actions : Action de communication en amont auprs de Ple emploi et des lyces Demander aux services de placement (Ple emploi, coles, mission locale) une part de candidature masculine pour les mtiers fminises et inversement Organiser une journe porte ouverte sur les activit et mtier de lAMSAM Mesurer la part des usagers qui accepterai dtre aid ou soign part un homme
  • Page 15
  • Les domaines et les actions retenus 2. Rmunration Pourquoi ? Nous avons constat un effet de plafond de verre dans les rmunrations des femmes selon les catgories (les hommes sont sur-reprsents dans les postes d encadrement) Actions : Assurer lgalit de rmunration lembauche Assurer lgalit F/H dans lattribution des primes exceptionnelles Rquilibrer la part des femmes dans les 10 plus hautes rmunrations
  • Page 16
  • Les domaines et les actions retenus 3. Articulation entre lactivit professionnelle et lexercice de la responsabilit familiale Pourquoi ? Les congs maternit/paternit entre femme et homme ne sont pas galitaire, lAMSAM souhaite proposer des mesures afin dimpliquer davantage les hommes dans les congs familiaux Actions : Communication sur le cong paternit Flexibilit au niveau du temps de travail (choix du temps partiel) quit dans les parcours professionnels (accompagnement lors des retours temps plein ou congs parentaux) Dispositif daccompagnement sur les violences conjugales
  • Page 17
  • Les domaines et les actions retenus 4. Conditions de travail Pourquoi ? Faire converger la problmatique de la pnibilit physique et mentale de nos mtiers avec lgalit Engagement rduire les AT/MP Actions : Poursuivre et Renforcer les formation Certificat Prvention Secours (CPS) Travailler sur le plan daction pnibilit Dvelopper les comptences et les qualifications Former aux prises en charge spcifiques des usagers (Alzheimer, handicap)
  • Page 18
  • CONCLUSION Effet levier pour engager la dmarche : accompagnement de lARACT Loutillage mthodologique (Outil genre Analyse) Les bnfices : tablissement plus rapide et complet du RCS Le suivi rgulier des volutions rglementaires
  • Page 19
  • Quen pensez vous? Quelles sont les besoins Des entreprises?
  • Page 20
  • Egalit professionnelle : nous pouvons accompagner vos projets Laurence Thery Directrice CESTP-ARACT Ghenwa Matar Directrice Retravailler Picardie Nadia Castain Dlgue Rgionale DRDFE
  • Page 21
  • Lgalit professionnelle en entreprise, pour une relle mise en oeuvre Ghenwa MATAR Directrice Retravailler Picardie
  • Page 22
  • Sommaire Prsentation de Retravailler 1- Prsentation du dispositif de sensibilisation lgalit professionnelle et salariale des acteurs conomiques : - son organisation pdagogique - sa mise en uvre et ses rsultats 2- Exemple dactions RH mises en uvre dans des entreprises franaises 3- Prsentation du module FOAD - sa conception - ses fonctionnalits
  • Page 23
  • Prsentation de Retravailler Picardie Un engagement au quotidien et tous les niveaux : Plus de 35 ans au service de laccs et du maintien au travail et dans lemploi durable. Des principes fondateurs et des principes dactions : galit professionnelle et galit des chances Fort de cette comptence intervenir sur les ingalits et les prjugs qui les organise, Retravailler a dvelopp son action en faveur de toute personne souffrant de discrimination (femmes, seniors, personnes handicapes, jeunes ZUS,) raffirmant ainsi son engagement pour lgalit des Chances.
  • Page 24
  • Scurisation des parcours professionnels : Retravailler accompagne les dcisions professionnelles prendre tout au long de la vie, avec lobjectif de scuriser au mieux chaque tape du cheminement professionnel, au regard du parcours antrieur et en fonction des suites envisageables. Cet accompagnement de la prise de dcision implique : une analyse de la situation, la dtermination des effets attendus et des moyens mobiliser pour y parvenir ; autrement dit un diagnostic et un programme de travail. Il repose sur un appui mthodologique, pdagogique et partenarial.
  • Page 25
  • Notre force Une Exprience reconnue par les acteurs publics, les entreprises et les particuliers Un rseau national, premier rseau national dorientation, dinsertion et de reclassement Des ressources mobilises : plus de 500 consultants-formateurs, plus de 90 sites dploys en France, implantation dans toutes les rgions. Des atouts qui nous ont permis de nouer un partenariat riche et diversifi.
  • Page 26
  • 1- Le dispositif de sensibilisation lgalit professionnelle des acteurs conomiques de la Picardie Nos objectifs : Diffuser une information claire et actualise sur les obligations lgales en matire dgalit professionnelle Promouvoir les enjeux et les bnfices dune gestion des ressources humaines visant lgalit professionnelle Favoriser et accompagner la mise en uvre dactions visant une meilleure prise en compte de lgalit dans les pratiques des RH et de GPEC des entreprises Assurer le suivi des plans daction et leur valuation
  • Page 27
  • Notre service La 1re tape (en centre de formation) consiste : Intgrer les donnes et les problmatiques lies l[in]galit entre femmes et hommes au regard du travail et de lemploi, Sapproprier les enjeux dune meilleure prise en compte de lgalit dans la gestion des ressources humaines, Acqurir mt

View more