1 présentation du sros-volet hospitalier délégation territoriale des hauts-de-seine conférence...

Download 1 Présentation du SROS-Volet hospitalier Délégation territoriale des Hauts-de-Seine Conférence de territoire Conférence de territoire – Hauts-de-Seine

Post on 03-Apr-2015

103 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Page 1
  • 1 Prsentation du SROS-Volet hospitalier Dlgation territoriale des Hauts-de-Seine Confrence de territoire Confrence de territoire Hauts-de-Seine 16 novembre 2012
  • Page 2
  • 2 SOMMAIRE ELEMENTS PREALABLES LE DIAGNOSTIC REGIONAL ET LES PRINCIPALES ORIENTATIONS LES ORIENTATIONS TERRITORIALES Confrence de territoire Hauts-de-Seine 16 novembre 2012
  • Page 3
  • 3 Ire partie : ELEMENTS PREALABLES 1. SROS et PRS 2. La dimension juridique 3. Les diffrents volets 4. Les modalits de prparation Confrence de territoire Hauts-de-Seine 16 novembre 2012
  • Page 4
  • 4 Le plan stratgique a t arrt le 11 octobre 2011. Il dfinit les lignes d'orientations des divers schmas et programmes. Lensemble constitue le projet rgional de sant qui sera arrt en fin danne. Schma dorganisation sanitaire, volet hospitalier, plan stratgique et projet rgional de sant Confrence de territoire Hauts-de-Seine 16 novembre 2012
  • Page 5
  • 5 La dimension juridique Les multiples aspects rglementaires en gnral Des conditions gnrales de fonctionnement (exemple : les seuils) ; Des conditions techniques de fonctionnement (disponibilits de locaux, dquipements, permanence des soins etc..). La notion dopposabilit notamment celle relative aux implantations Dans les domaines prsents dans le schma les pouvoirs publics dlivrent des autorisations et compltent par reconnaissance Confrence de territoire Hauts-de-Seine 16 novembre 2012
  • Page 6
  • 6 Liste des 24 volets Mdecine adulte Pdiatrie Chirurgie Prinatalit AVC Cardiologie Imagerie mdicale Ranimation Mdecine durgence PDS ES IRC Cancrologie HAD Gntique SSR Psychiatrie USLD Soins palliatifs Chirurgie cardiaque Greffes et prlvements Neurochirurgie et neuroradiologie Grands brls Sant des personnes dtenues Sant des personnes ges Confrence de territoire Hauts-de-Seine 16 novembre 2012
  • Page 7
  • 7 Llaboration Un groupe expert par domaine (5 6 runions par groupe) ; Une problmatique pridentifie : - Analyse des besoins ; - Analyse de loffre ; - Enjeux ; - Objectifs et recommandations. Des aspects plus transversaux (dmographie par exemple) ; Des ajustements selon lanciennet des sujets (le plus nouveau la gntique, certains rcents comme cardiologie, chirurgie cardiaque, cancrologie) ; Des prsentations intermdiaires en juin /juillet. Confrence de territoire Hauts-de-Seine 16 novembre 2012
  • Page 8
  • 8 Le document proprement dit Un document gnral comprenant : Une partie introductive et de contexte, Une partie danalyse, de prsentation des enjeux et des orientations gnrales, Une partie territoriale, Les missions de service public. Un document retraant les 24 volets thmatiques Il est vraisemblable que les lecteurs auront des intrts distincts : les professionnels plutt attirs par tel ou tel volet thmatique, Les institutionnels par le document gnral. Confrence de territoire Hauts-de-Seine 16 novembre 2012
  • Page 9
  • 9 Les ressources mobilisables A ce stade fortes sont les inconnues : Prquation asymtrique ? Laigu finance le chronique ? La T2A stend aux activits de soins de suite et radaptation ? la psychiatrie ? La part des missions dintrt gnral augmente ? Les actions dducation, de prvention et la coordination sont finances en tant que telles ? Linvestissement est beaucoup plus slectif ? Confrence de territoire Hauts-de-Seine 16 novembre 2012
  • Page 10
  • 10 2me partie : DIAGNOSTIC REGIONAL ET PRINCIPALES ORIENTATIONS 1. Le diagnostic rgional 2. Les enjeux 3. Les grandes tendances du schma Confrence de territoire Hauts-de-Seine 16 novembre 2012
  • Page 11
  • 11 2 me partie 1.Le diagnostic rgional Confrence de territoire Hauts-de-Seine 16 novembre 2012
  • Page 12
  • 12 Mais de quoi mourrons-nous, en 2030 ? Selon les projections de lOrganisation mondiale de la sant, avant tout du cancer (en premier lieu le cancer du poumon), daffections cardio-vasculaires, de diabte et dune maladie pulmonaire qui doit beaucoup au tabac: la bronchite chronique obstructive. Les maladies mentales, celles lies aux boissons alcooliques, la maladie dAlzheimer pseront galement lourd dans le fardeau sanitaire et conomique de notre pays. La plupart de ces maladies auront un point commun: elles ncessiteront des prises en charge repenses, beaucoup plus souvent tournes vers la mdecine de ville, avec de courts sjours hospitaliers. Source Antoine Flahaut Confrence de territoire Hauts-de-Seine 16 novembre 2012
  • Page 13
  • 13 Lvolution des besoins et des prises en charge Les besoins croissent dans la quasi-totalit des domaines : les cancers, les pathologies lies au vieillissement, le diabte, les maladies mentales et plus gnralement les maladies chroniques, la prmaturit, les besoins des adolescents, les suites des dpistage, la prcarit etc. En parallle de cette volution des modifications qualitatives majeures : De moins en moins de prise en charge par un offreur unique ; Alourdissement global (vieillissement et chronicit) et intrication du problme mdical et de la dimension sociale ; Squences de soins plus nombreuses et bnficiaires plus diversifis (patients, entourage, aidants). Confrence de territoire Hauts-de-Seine 16 novembre 2012
  • Page 14
  • 14 Evolution des ALD 2010/2009 Dpartement201020092010/2009 (%) 75359 502346 0621,04 77195 102184 2151,06 78229 710217 0831,06 91181 330173 7191,04 92288 601274 2151,05 93243 529233 7501,04 94210 505201 5141,04 95167 318159 5121,05 Confrence de territoire Hauts-de-Seine 16 novembre 2012
  • Page 15
  • 15 Lhospitalisation en Ile-de-France : aspects structurels La couverture territoriale des besoins est globalement satisfaisante avec des fragilits notamment en grande priphrie ; Un temps daccs moyen parmi les meilleurs en France ; Des tablissements spcialiss voire hyper spcialiss au centre, plus gnralistes la priphrie ; Les capacits ont sensiblement baiss et demeurent assez contrastes en MCO et en psychiatrie : elles ont cru en SSR ; Par ailleurs : Un quipement mdico-social insuffisant,. Un premier recours en difficult et faiblement organis. Confrence de territoire Hauts-de-Seine 16 novembre 2012
  • Page 16
  • 16 Recours, flux rgionaux et parts de marchs : Le recours lhpital : recours en hospitalisation contrast (MCO et soins de suite) mais plutt infrieur la moyenne franaise. Il est suprieur dans les zones fragiles, recours lhpital (hors hospitalisation) croissant et lev. Sagissant des flux on a une opposition MCO /SSR. Pour les flux MCO, Paris demeure autonome et attractif, la petite couronne a la plus faible autonomie et une certaine attractivit : la grande couronne a une moindre attractivit et une autonomie intermdiaire. Les parts de march entre grande catgorie dacteurs ne sont pas profondment modifies en dehors de lobsttrique surtout Paris au dtriment du secteur priv et des soins de suite plutt son avantage. Confrence de territoire Hauts-de-Seine 16 novembre 2012
  • Page 17
  • 17 Consommation de soins hospitaliers observe et standardise en Ile-de-France Dpartement Consommation standardise Indice ALDICM Paris6518780 Seine-et-Marne643109102 Yvelines6348986 Essonne65910291 Hauts-de-Seine6448683 Seine-Saint-Denis67810998 Val-de-Marne6669887 Val dOise6509996 Ile-de-France France mtro. et DOM 653 628 97 100 90 100 Sources : CNAMTS-SNIIR-AM, PMSI-MCO Calculs : DREES Anne 2009. MCO euros /habitant Confrence de territoire Hauts-de-Seine 16 novembre 2012
  • Page 18
  • 18 Source Document non publi Victor Rodwin pour la CNAMTS Confrence de territoire Hauts-de-Seine 16 novembre 2012
  • Page 19
  • 19 2 me partie 2.Les enjeux Confrence de territoire Hauts-de-Seine 16 novembre 2012
  • Page 20
  • 20 Les enjeux Rpondre aux dfis de la dmographie professionnelle ; Accompagner la mutation stratgique de lhpital ; Adapter et quilibrer la gradation des soins. Confrence de territoire Hauts-de-Seine 16 novembre 2012
  • Page 21
  • 21 Lenjeu dmographique en chiffres Une dmographie mdicale proccupante Entre 2012 et 2017, lIle-de-France va perdre environ 10 500 mdecins dont 2/3 de spcialistes, Elle va en former environ 4 700 et 1 000 autres viendront sy installer (provenant dautres rgions et dautres pays). = - 4 800 mdecins fin 2016 Actifs en 2012 qui seront partis la retraite dans 10 ans en le-de-France : - 7 522 mdecins gnralistes = 40% (dont 2 623 = 47% sur Paris) - 12 290 mdecins spcialistes = 43% (dont 5 566 = 44% sur Paris) TOTAL : 19 812 dparts en 10 ans, soit environ 10 000 en 5 ans Confrence de territoire Hauts-de-Seine 16 novembre 2012
  • Page 22
  • 22 Donnes relatives aux plus de 55 ans sur certaines spcialits SpcialitsEffectif en IDF Part des plus de 55 ans Renouvellement Mdecine Gnrale18 61744,48%Improbable Pdiatrie2 15545,29%Improbable Cardiologie 1 58044,49%non Imagerie 1 96842,9%non Psychiatrie4 22653,95% non Anesthesie-ranimation2 18549,38% non Total spcialits chirurgicales 4 95747,63%Improbable Total spcialits mdicales10 57641,43%Improbable Confrence de territoire Hauts-de-Seine 16 novembre 2012
  • Page 23
  • 23 Les risques et les enjeux Laccs aux soins : un maillage quilibr du territoire : Rpartition des plateaux techniques et des services de recours, Des critres de gradation des soins et de rpartition ? Une affectation des ressources en fonction des priorits ? Lattractivit pour les professionnels : des possibilits de valorisation des parcours professionnels : Une possibilit de progression entre les diffren

Recommended

View more >